News

EROLF TOTORT – rencontre

By août 31, 2011 No Comments

J’ai rencontré Erolf Totort il y a plus de 8 ans. J’ai découvert son travail quand elle avait encore son atelier dans sa maison à la campagne. C’était un après midi entre amis et peut être que finalement c’était plutôt la maison qui était dans l’atelier ou la campagne dans sa maison. La nature de ses peintures était débordante et présente dans chaque espace de la maison.

Ce qui m’a plu le plus, c’est quand elle a sorti ses masques de corps et qu’on a joué à nous déguiser avec.  En tant que femme j’ai été touchée par le masque de maternité, mais il faut dire qu’ils étaient très touchant les uns et les autres, pas seulement par leur aspect, mais aussi par l’intention avec la quelle ils avaient été conçus.

C’était le premier pas à la découverte d’un univers riche en  interrogations sur la féminité, le rôle de la femme dans l’humanité, et le lien de la femme à la nature.

Dans la travail de EROLF TOTORT, ces réflexions ont été personnifiés avec AVA « la femme de cromagnon », qui est le  personnage centrale  de son œuvre.

« AVA, vit entre la Loire et les Pyrénées, il y a 22 000 ans.
AVA se pose les premières questions.
AVA tente un calendrier pour marquer le temps, pour la première fois.
AVA trâce, marque, dessine, sculpte.

AVA vit avec son clan, chasseurs-cueilleurs.
Ils suivent les saisons et les animaux.
AVA a un certain désir de sédentarisation.

AVA croit.
AVA rêve.
AVA transgresse.
AVA doute. »
(extrait du site )

Ava est partout, Ava fait tout, mais EROLF TOTORT n’est pas seulement  Ava…

Poli-artiste, Erolf Totort élargit son champ de travail non seulement en utilisant différentes d’expression artistique (gravure, peinture, sculpture, installation, livres pour enfants, portraits, cartes…)  mais aussi en diversifiant son thème de travail de façon très personnelle comme dans ses fantastiques portraits transformistes, à l’honneur de :

Je n’ai pas trouvé les images de la transformation complète de chacun de ses personnages, pour cela il faudra aller les découvrir dans son atelier, à Saint Mandé, juste à coté de Paris. (je vous donnerait tous ses liens, bien sûr, avec son accord).

Vous commencez à découvrir l’artiste et en même temps la femme qui habite Erolf Totort. Si vous écrivez son nom à l’envers, vous allez découvrir son vrai nom et cela me laisse dire que finalement c’est elle même qui est au centre de son œuvre et que Ava c’est juste un de ses alter égos.

Notre rencontre continue à évoluer. L’envie de travailler ensemble est née et nos métiers trouvent un point en commun.
L’aventure de décliner son œuvre en  bijoux commence et les allez-retour se font entre nos ateliers.
C’est ainsi que les bijoux d’Ava voient le jour, avec pour principe de rester fidèle au savoir faire de chacune et de garder toujours la notion d’œuvre unique.

Le première née est le pendentif  « Ava qui danse I ». Il à été réalisé en 13 exemplaires numérotés. Entièrement fait à la main, en Argent 925 (poinçon de maître), gravé par Erolf Totort et fabriqué par Andrea PINEROS. « Ava qui danse I » est vendue dans sa propre grotte et a la particularité d’être articulée, ce que lui permet de prendre différentes positions et d’évoquer la danse d’Ava.

La collection s’agrandit et Ava prend d’autres positions d’après les exquises de l’artiste.

Je vous présente Erolf Totort, qui porte le pendentif Vagina Dentata, une des pièces préférés de sa collection.
Si un de ces bijoux pendentifs vous intéresse n’hésitez pas à contacter Erolf Totort ou moi même.

Tous les liens utiles:

Floreofthewetpathinthewildwood

 

Ava, Journal Intime d’une Femme de Cro-Magnon
Sur le blog
Erolf Totort
Sur Myspace
Sur Face Book

 

 

 

contact: erolf.totort@free.fr