AutresNews

Souvenirs de l’AFEDAP: L’école de bijouterie

By juin 20, 2011 No Comments

C’est un centre de formation continu spécialisé dans la bijouterie, qui se trouve à Paris dans un lieu atypique, près du parc des Buttes Chaumont dans le 19 arrondissement.
Sa particularité est l’ouverture qu’elle a sur la création de bijoux en respectant les techniques traditionnelles du métier de bijoutier.
Pour moi ce nom m’évoque beaucoup de choses. Ma rencontre avec l’AFEDAP commence quand je suis arrivé en France. C’était en 1997. (Ouf! ça fait un bon moment déjà!) J’ai découvert cette école lors de mes recherches car je voulais continuer ma spécialisation en bijouterie après mes études en Design à Bogota.

L’école avait quelques petites années derrière elle et elle ressemblait plus à une école d’art que de bijouterie. Si je ne trompe pas il y avait même une classe préparatoire pour les écoles d’art.  C’était une autre époque avec d’autres acteurs et un autre monde ; il n’existait pas encore le 11 Septembre!

Je ne suis pas rentrée à l’école cette année là parce que je ne parlais pas français. Je suis revenue six mois après avec un niveau suffisant pour tenir une conversation mais pas assez technique pour le langage de l’atelier. Heureusement  que Brune Boyer, l’enseignante de ma section (création Niveau 2)  parlait espagnol (mieux dit: castillan).

 

 

 

 

Je suis tombée amoureuse de cette spécialisation. Elle était pour moi ce que je n’ai jamais eu dans mes études en Design: un atelier de recherche pratique avec un professeur permanent qui me poussait à fouiller en moi et pas allez chercher ce qui existait déjà. Avec une ouverture vers des nouvelles techniques et des matériaux et toujours un soutien technique et conceptuel!  En plus pour ma première année j’ai eu différents intervenants en plus de Brune comme Cathy CHOTARD, Suzanne NEGRE ou Monica BRUGGER.

J’avais trouvé mon truc à moi et j’étais loin d’imaginer  le nouveau monde qui s’ouvrait à moi.

Depuis, l’AFEDAP a toujours été lié à mon chemin professionnel comme un fil rouge. Quelques années après, j’ai commencé à y enseigner les technique basiques de bijouterie jusqu’en 2009 où  j’ai arrêté pour un congé.

Cette école est pour moi comme une grande famille qui n’arrête pas de se renouveler et  à la quelle on reste lié. Peu importe si on continue ou pas dans la bijouterie, le choix d’être passé par cette école (parce que c’est un choix) ne laisse personne indifférente.

Qu’on soit resté un ou deux ans, la formation qui offre cette école est comme une nouvelle porte qui s’ouvre devant soit et qui fait découvrir le bijou sous un aspect nouveau.  Il faut voir comment sortent les élèves après les cours d’histoire du bijou. Ils sont transformés et commencent à s’interroger sur ce qui auparavant ne nécessitait pas de questionnements:  Qu’est-ce que le bijou?

Vous vous étiez déjà interrogé sur le sujet?  Il faudrait écouter l’historienne du bijou Michèle HEUZE ou Monica BRUGGER, qui interviennent dans la première année de formation. (Ou plein d’autres personnes qui ont leurs visions à apporter mais on ne va pas en discuter sur ce sujet maintenant) Il y a autant de définitions comme de personnes dans le monde. Quelle est la votre??

Je vous donne une image très personnelle de ce que l’AFEDAP est pour moi. Plus qu’un centre de formation cette école est comme un organisme qui évolue avec ceux qui la composent: enseignants et élèves.

Pour avoir été des deux cotés je peux vous dire que chaque année est toujours différente, ce qui la pousse à se renouveler constamment. Chaque promotion s’approprie des exercices imposés  à ça façon, et chaque année les élèves savent surprendre par sa créativité.

Mon petit conseil: ne ratez pas les travaux de fin d’année des bijoutier auteurs, l’atelier de deuxième année dirigé par la créatrice de bijoux contemporains Patricia Lemaire.

Le petit plus des Portes Ouvertes: la visite est guidée par les élèves eux mêmes avec toutes les explications et l’accueil est très sympa. Un petit coin boissons est toujours aménagé pour se retrouver avec d’autres personnes autour d’un café.


 

 

Des fois des surprises vous attendent samedi soir! Il faut bien fêter après des mois de travail dur dur!

Pour en savoir plus sur l’AFEDAP allez voir:

AFEDAP

15, rue Henri Murger 75019 Paris

http://www.afedap-formation.com/